lundi 9 juillet 2007

Little Miss Sunshine


Hier après midi je suis (enfin) allée voir Little Miss Sunshine au ciné (une petite salle dans le 5ème). Comment ai-je pu attendre aussi longtemps pour aller le voir? Le risque était une éventuelle déception: tout le monde autour de moi en disait tellement de bien que j'ai eu un peu peur de rester sur ma faim. Mais ce fut tout le contraire: j'ai découvert un film grandiose, pas au niveau des effets spéciaux, ou d'éventuelles bombes atomiques féminines ou masculines, mais ce film m'a touché comme aucun autre ne l'avait fait depuis longtemps. Pour être claire: je n'ai jamais autant ri et pleuré que devant ce film! Oui j'ai ri, il y avait de quoi! Le personnage du frère dépressif spécialiste de Proust, le grand père déjanté, le comique de répétition si osé avec la famille qui pousse le mini-bus, et puis bien sûr la dernière scène qui m'a donné de belles crampes! Et oui, j'ai également pleuré: La petite Olive est super touchante en petite fille qui veut réaliser son rêve pour elle, mais aussi pour son père qui aime tellement les gagnants, cette famille est très attachante avec tous leur petits travers, et la dernière scène.... et oui, en plus de me faire rire, elle a achevé d'épuiser les ressources de mes glandes lacrymales! C'était en même temps des fous rires et de l'émotion, un mélange si particulier qui a porté ses fruits: je le classe en top 1 de tous les films que j'ai vus depuis je sais plus quand!
La bande annonce pour le plaisir, même si j'ai conscience que je ne vous apprends rien en vantant les mérites de ce film puisque vous l'avez sûrement découvert bien avant moi!!! Mieux vaut tard que jamais!!!

1 commentaire:

Bliss a dit…

Non, t'es pas la seule à être passée à côté... je l'avais râté au ciné moi aussi, je l'ai vu seulement quand il est sorti en DVD il y a quelques mois et j'ai été charmée (mieux vaut tard que jamais, farpaitement !)...